inaugurer


inaugurer

inaugurer [ inogyre; inɔgyre ] v. tr. <conjug. : 1>
• v. 1355 « sacrer »; rare jusqu'au XVIIIe; lat. inaugurare « prendre les augures, consacrer »
1Consacrer ou livrer au public solennellement (un monument, un édifice nouveau). Inaugurer un temple. consacrer. Inaugurer une autoroute, un pont. « on inaugurait, à Bourg-la-Reine, une plaque de marbre à la mémoire d'Évariste Galois » (Alain). Inaugurer les chrysanthèmes.
2Entreprendre, mettre en pratique pour la première fois. instaurer. Inaugurer une nouvelle politique.
⊗ CONTR. Fermer. Continuer, copier, poursuivre.

inaugurer verbe transitif (latin inaugurare, prendre les augures) Mettre quelque chose en place ou en service, ouvrir au public, par une cérémonie solennelle, un édifice, un monument, une exposition, etc. : Le ministre a inauguré une autoroute. Utiliser quelque chose pour la première fois : Inaugurer un nouvel appartement. Introduire, mettre en pratique une chose nouvelle, appelée à un certain avenir, à un certain retentissement : Inaugurer un nouveau procédé de fabrication. Marquer le début d'une évolution importante ou notable : Le changement de gouvernement inaugurait une ère de liberté.inaugurer (expressions) verbe transitif (latin inaugurare, prendre les augures) Familier. Inaugurer les chrysanthèmes, pour un chef d'État, avoir un rôle purement représentatif, sans pouvoir réel.

inaugurer
v. tr.
d1./d Marquer par une cérémonie la mise en service, la mise en place de. Inaugurer un pont, un monument.
d2./d Fig. Appliquer, employer pour la première fois. Inaugurer une nouvelle méthode.
d3./d Fig. Marquer le début de. Cette réussite inaugura une période faste.

⇒INAUGURER, verbe trans.
A. — 1. Célébrer l'achèvement (d'un monument), mettre officiellement en service quelque chose à usage public (édifice, exposition, etc.) par une cérémonie solennelle. Synon. (dans le domaine relig.) consacrer. Inaugurer une autoroute, un lycée. Inaugurer un temple (Ac. 1835, 1878). On a inauguré la statue de ce savant (Ac. 1835-1935). L'empereur (...) vint inaugurer un monument à Metz (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 174). À Brooklyn, on me demanda d'inaugurer une statue de La Fayette et on m'offrit une épée (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 460).
Vieilli. Consacrer (un dieu, un souverain) par une cérémonie solennelle. Synon. sacrer. Le roi fut inauguré par une onction; il porta un sceptre et une couronne, il s'assit sur un trône, et fut l'ombre de Dieu (PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 63). Ce prétendu athéisme se réduit presque, au fond, à inaugurer une déesse au lieu d'un dieu (COMTE, Philos. posit., t. 5, 1839-42, p. 573).
2. P. ext. Faire usage de quelque chose pour la première fois. Synon. étrenner. Inaugurer un appartement, un chapeau. La salle du Palais-Royal fut livrée aux comédiens (...). La troupe de Monsieur l'inaugura le 20 janvier 1661 avec le Cocu imaginaire (A. FRANCE, Génie lat., 1909, p. 117). Je le retrouve hier dans un petit complet bleu que sans doute il inaugure (GIDE, Journal, 1909, p. 272).
En partic. Inaugurer un dossier, une procédure. L'entamer. Figurez-vous, ma pauvre chère dame, que M. le Député m'a dit : — « Madame Jacquemart, il faudra inaugurer un nouveau dossier. » (ARLAND, Ordre, 1929, p. 220).
B. — 1. Faire commencer (une pratique, un usage nouveau par quelque chose ou en faisant telle ou telle chose). Synon. ouvrir, entamer; anton. clore. Inaugurer une nouvelle politique. Voltaire enfin, le premier, inaugura véritablement chez nous la connaissance de la littérature anglaise (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 13, 1869, p. 184). La Cour de cassation (...) n'accepte pas davantage la jurisprudence criminelle inaugurée par la Chambre criminelle en 1896 (BARRÈS, Cahiers, t. 7, 1908, p. 105). Mais Georgette avait hâte d'inaugurer avec Edmond une tout à fait nouvelle vie (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 252).
♦ [Avec un compl. indiquant le moyen] Il inaugure le culte des héros en faisant battre les cœurs pour les sentiments généreux (VIGNY, Journal poète, 1854, p. 1315). Il venait inaugurer des relations par une visite de politesse (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 131) :
... il y avait là Jean-Louis Vaudoyer et Pierre Brisson : ce dernier, critique dramatique, inaugurait la saison théâtrale plut tôt qu'il n'avait espéré, par un spectacle à grand orchestre...
MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 22.
Emploi pronom. passif. Commencer à être. Synon. débuter; anton. se terminer, se clore, s'achever. Rien (...) ne s'était assez nettement formulé en moi, au point de vue social, pour m'aider à lutter contre ce cataclysme où s'inaugurait le règne de la matière (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 175). Mais Gil Blas venait de naître et le règne des porcs s'inaugura (BLOY, Journal, 1903, p. 163).
♦ [Avec un compl. indiquant le moyen] L'entrée de ce parti dans notre vie publique s'inaugure par les émeutes d'Alger et de quelques grandes villes de France (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 375).
2. Marquer le début (d'une pratique, d'un usage). Synon. vx initier; anton. terminer, clore, achever. La mort de Lucrèce inaugura l'établissement de la liberté à Rome (Ac. 1878, 1935). M. Sully-Prudhomme semble inaugurer une époque (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 35). Sa thèse inaugurale Sur le suc gastrique et son rôle dans la nutrition a inauguré une série de recherches qui ont abouti à l'identification de la plupart des sucs intestinaux et pancréatiques (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 663).
Prononc. et Orth. : [] ou [--], (il) inaugure [] ou [--]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Ca 1355 « consacrer (une personne ou un lieu) par une cérémonie solennelle » (BERSUIRE, Tite-Live, f° 1 v° ds LITTRÉ), rare jusqu'au XVIIIe s.; 2. a) 1817 « mettre en pratique, introduire » (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, p. 159 : inaugurer le règne de la justice); b) 1832 « utiliser pour la première fois » (KARR, Sous tilleuls, p. 69 : Ma pauvre chambre, salut! Tu es inaugurée sous de bons auspices). Empr. au lat. class. inaugurare intrans. « prendre les augures », trans. « consacrer officiellement la nomination de quelqu'un (prêtre, consul, etc.), consacrer, inaugurer un emplacement (temple, ville, etc.) ». Fréq. abs. littér. : 363. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 163, b) 530; XXe s. : a) 565, b) 778. Bbg. QUEM. DDL t. 16.

inaugurer [inogyʀe; inɔgyʀe] v. tr.
ÉTYM. V. 1355, « sacrer »; rare jusqu'au XVIIIe; lat. inaugurare « prendre les augures, consacrer », de in-, et augurare « prédire », de augur. → Augure.
1 Vx. Consacrer (un souverain) par une cérémonie solennelle. Sacrer.
1 (Soliman) s'étant fait reconnaître et inaugurer roi de Perse par le calife de Bagdad.
Voltaire, Essai sur les mœurs, CXXIV.
2 (1835). Consacrer ou livrer au public solennellement (un monument, un édifice nouveau). || Inaugurer un temple. Consacrer. || Le sous-préfet a inauguré un monument, une statue, une plaque commémorative.
2 Le cirque neuf de Malaga était enfin terminé, après avoir coûté cinq millions de réaux à l'entrepreneur. Pour l'inaugurer solennellement par des exploits dignes des belles époques de l'art, le grand Montès de Chiclana avait été engagé avec son quadrille (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 194.
3 Il y a à peu près deux mois, on inaugurait à Bourg-la-Reine, une plaque de marbre à la mémoire d'Évariste Galois.
Alain, Propos, 10 avr. 1909, Évariste Galois.
3 (1832, A. Karr). Utiliser pour la première fois. Étrenner. || Inaugurer un nouveau logement → Pendre la crémaillère. || Aujourd'hui, j'inaugure ma nouvelle voiture.
4 (Ils) furent enterrés, non loin de Bir Djedid (…) Ils inaugurèrent le petit cimetière militaire de Bou Jeloud.
P. Mac Orlan, la Bandera, XVIII, p. 215.
4.1 J'inaugure des robes ouvertes en carré, quelque chose de moyenâgeux.
Willy, Claudine à l'école, p. 182 (Ollendorff, 1900), in D. D. L., II, 16.
4 (1817, Mme de Staël). Fig. Entreprendre, mettre en pratique pour la première fois. Entreprendre; commencer, entamer. || Inaugurer une nouvelle politique (→ Balance, cit. 20). || Les conventions (cit. 12) que la mode inaugure. || Inaugurer une période, une époque par des réformes.Au p. p. || Genre littéraire inauguré par un écrivain (→ Élégie, cit. 3).
5 Pour occuper son temps, il avait inauguré, et bientôt mis au point, avec beaucoup d'esprit d'organisation et de savoir-faire, une vie de fêtard modeste qui répondait à une vocation ancienne.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXV, p. 239.
(Sujet n. de chose). || Inaugurer qqch. en (et p. prés.), par…, marquer le début de (quelque chose).
——————
s'inaugurer v. pron.
(au sens 4). || Époque, ère, période qui s'inaugure. Commencer, débuter. || S'inaugurer par…
CONTR. Fermer. — Continuer, poursuivre.
DÉR. Inaugurateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • INAUGURER — v. a. Faire l inauguration d un temple, d un monument, d une statue, etc. Inaugurer un temple. On a inauguré la statue de ce prince. INAUGURÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INAUGURER — v. tr. Consacrer par une cérémonie solennelle. Inaugurer un temple. On a inauguré la statue de ce savant. Figurément, il signifie être l’origine, le commencement d’une chose. La mort de Lucrèce inaugura l’établissement de la liberté à Rome …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • inaugurer — (i nô gu ré) v. a. Faire l inauguration d un souverain. •   Soliman s était fait reconnaître et inaugurer roi dans Bagdad, VOLT. Moeurs, 124.    Faire l inauguration d un temple, d un monument, d une statue.    Fig. Commencer, être l origine de.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • inaugurer — vt. inôgurâ (Albanais) ; => Porter …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • inaugurer — …   Useful english dictionary

  • Inaugurer les chrysanthèmes — ● Inaugurer les chrysanthèmes pour un chef d État, avoir un rôle purement représentatif, sans pouvoir réel …   Encyclopédie Universelle

  • instaurer — [ ɛ̃stɔre ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe, rare av. 1803; lat. instaurare ♦ Établir pour la première fois. ⇒ fonder, inaugurer. Instaurer un usage, un droit. ⇒ instituer. La révolution qui instaura la république. « ceux qui travaillent à… …   Encyclopédie Universelle

  • inaugura — INAUGURÁ, inaugurez, vb. I. tranz. A deschide în mod solemn activitatea unui aşezământ, a unei expoziţii, a unui local etc.; p. gener. a marca începutul într o activitate; într un domeniu. ♦ spec. A dezveli (în mod solemn) un monument. Din fr.… …   Dicționar Român

  • Lycée Molière (Paris) —  Pour l’article homonyme, voir Lycée Molière de Rio de Janeiro.  Lycée Molière (Paris) Façade principale du lycée sur la …   Wikipédia en Français

  • INDE - Histoire — L’Inde a produit, au IIIe millénaire avant notre ère, une des premières grandes civilisations de l’histoire humaine, mais elle n’a pas, de son propre mouvement, produit d’historiographe. Elle a pourtant donné le jour, à partir du millénaire… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.